Figure singulière de la scène artistique martiniquaise, Louis Laouchez a rapidement trouvé son style, et sans jamais l’épuiser il n’en finit pas de la réinventer. Il expose depuis 1950, il était alors âgé de 16 ans.

Une oeuvre au service de la collectivité s’accomplit conformément aux principes d’une esthétique et d’une éthique où l’ardeur d’un tempérament forge un travail pictural puissant sur des thèmes complexes. Homme de vue, projets de réalisation, il offre une réponse très personnelle, sore de manifeste, à une réalité saturée injustice et d’illusions.

Lire la suite ...

Louis Laouchez, Projet de la matière

Figure singulière de la scène artistique martiniquaise, Louis Laouchez a rapidement trouvé son style, et sans jamais l’épuiser il n’en finit pas de la réinventer. Il expose depuis 1950, il était alors âgé de 16 ans.

Un oeuvre au service de la collectivité s’accomplit conformément aux principes d’une esthétique et d’une éthique où l’ardeur d’un tempérament forge un travail pictural puissant sur des thèmes complexes. Homme de vue, projets de réalisation, il offre une réponse très personnelle, sorte de manifeste, à une réalité saturée injustice et d’illusions. 

Son art s’est défini en fonction des diversités martiniquaises, du paysage comme de la population. Il montre les moments glorieux, les promesses déçues et toutes les nuanes intermédiaires. Son oeuvre es l’expression d’une culture étendue alliée à une explosive sensibilité. l’artiste met à profit la fortune dont il dispose, sa négritude, et habite la peinture comme nécessité d’être, il use de l’art comme moyen de changer le monde et d’honorer la nature.

Deux caractères sont associés dans son travail, un univers de représentation original soutenu par un aspect plastique à l’écriture alerte et éloquente. Un style nourri de l’aura des différentes cultures qui le constituent, caribéenne, européenne et africaine, c’est à dire martiniquaise.

Prolifique, protéiforme, son oeuvre est parcourue apr un esprit, portée par une rigueur et une cohérence interne qui ne la confinent dans aucun modèle d’expression susceptible de renier l’esthétique. La problématique martiniquaise traverse et incruste ce parcours artistique, investissant les images, les thématiques et les matières, dans un rendu humaniste, cru et poétique des faits et des situations de la réalité immédiate ou de l’histoire.

La peinture, sa perennité, sa matérialité sensible sont devenues le lieu de la vérité, de la dénonciation du mensonge. Cette oeuvre, portée par un inconditionnel humain d’égalité des droits et de liberté, agit comme une mise en procès : racisme, colonialisme, injustice, humiliation, domination.

Sa pratique plastique induit une diversification des moyens matériels (peinture, sculpture, céramique, fresque, gravure...) comme s’il cherchait une expression totale, parfaitement tenue dans sa facture, assortie d’une intervention engagée sur le matériau, d’un équilibre chromatique assuré dans sa relation à l’espace et au volume et de thèmes installés dans l’univers aussi bien que dans son pays.

Il ambitionne de déchiffrer le monde ; il n’est pas dans le trouble ou le dsordre mais il les constate et les articule, et ce faisant, il propose et se bat, à partir d’où il est, de cequ’il est. La complexité n’est pas le chaos, ses racines émergent de la terre. Ses sujets sont souvent liés au contexte historique et social, à cette volonté de décomposer des scènes, de défaire les symboles, à cette position toujours au plus près du rapport de l‘homme à son semblable, tout en repoussant les attraits de l’exotisme et en s’appropriant les valeurs de la modernité. La peinture n’est pas une catégorie réservée et séparée sur un territoire sanctuaire, mais un passage, philosophique, esthétique et politique.

Ce qui est montré, c’est la violence des faits, la distribution de la subjectivité, des gestes dramatiques. la penture de Louis Laouchez secrète un espace d’empathie, une présence physique, tactile, qui dégage une énergie tenace

Louis Laouchez n'a de cesse, à travers une recherche exigeante du signe pictural et la revendication affirmée d'un style, de pratiquer une œuvre inscrite dans le monde, aux intentions manifestes. Une philosophie puissante sous-tend les œuvres arrimée dans le politique, dans la vie. Il interroge, avec une belle véhémence, la mémoire collective, sans ressassement la rend signifiante, refuse d'esthétiser la barbarie, croit au rôle catalytique de la peinture dans une situation locale de recolonisation, ou de non interruption du processus de colonisation, des esprits comme de l'économie. Il mêle très subtilement l'ésotérisme métaphysique d'une abstraction contenue à l'exotérisme populaire de traditions plastiques vivantes en Afrique et dans les Caraïbes.

Revenir à la partie œuvres

 

Informations Légales

Le site www.louislaouchez.com est un site gratuit accessible depuis internet et permettant notamment aux internautes de consulter les travaux et œuvres de Louis Laouchez.
Site édité par : Copiattyright, "Pomas"
Site hébergé par : Amen.fr
Lire la suite ...