louislaouchez

Presse Exposition à la Galerie Maine Durieu Paris Mars 1990 Le quotidien de Paris

Presse Exposition à la Galerie Maine Durieu Paris Mars 1990 Le quotidien de Paris Texte de Robert Fohr. Sous le Vent des îles Caraïbes Les éléments figuratifs qui subsistent dans la peinture (de Louis Laouchez) ont sans doute quelque chose à voir avec les mythes arawaks ou africains et avec les croyances vaudou, sa matière picturale sableuse» sa palette à base de terres (avivée, il est vrai, lors de son retour dans les’ Antilles) rappellent bien certains aspects des peintures tribales, mais le métier de l’artiste, son dessin expressionniste notamment, et la structure de ses compositions visent à une désorganisation de l’image, dans sa dimension narrative ou symbolique, dont les sources sont à chercher dans l’art occidental de ce siècle.

Gardons contact

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. 

Translate »